Wir aktualisieren momentan unser Webseiten Design um die Erfahrung auf unserer Website zu verbessern.

 

 

Petit guide à travers l’église Saint Nicolas de Spandau

Soyez les bienvenus. Vous venez d'entrer dans une des plus anciennes églises de la ville de Berlin. Elle est en même temps la première église de la Marche de Brandenbourg qui ouvrit ses portes à la Réforme. L'église tire son nom de Saint Nicolas de Myre qui vivait au 4e siècle. Cette église a été construite par les habitants de Spandau en l'honneur de Dieu. C’est un lieu qui invite à la prière.

Profitez du silence et évitez tout ce qui pourrait déranger d’autres visiteurs. Avant de commencer votre visite nous vous invitons à prendre place et à vous laisser pénétrer par la sobre beauté de ce site.

Si vous n'êtes pas sur place et que vous ne pouvez pas découvrir personnellement l'intérieur de l'église, jetez simplement un coup d'œil en ligne à notre visite interactive à 360 degrés de l'église Saint-Nicolas.

 

Saint Nicolas est une église gothique à trois nefs de même hauteur, en forme d'église halle germanique avec un déambulatoire polygonal, une tour monumentale à l’ouest et des chapelles annexes au nord et au sud, à l'entrée du chœur. Le bâtiment en briques a été élevé sur un socle de blocs de granit. On ne sent pas le poids des pierres lorsqu'on lève les yeux vers les voûtes en ogives qui mènent vers le chœur accentué, comme point central de l’église, par une magnifique voûte en étoile.


Dates importantes

Fin du 12e siècle - Des marchands allemands s’établissent près de l’église actuelle. Le lieu se développe rapidement comme bourg.

1232 - Spandau reçoit les privilèges de ville.

1240 - L'église Saint Nicolas est attestée pour la première fois comme «ecclesia forensis» (église de marché). Cette première église a été probablement construite en pierres brutes et en bois.

Première moitié du 14e siècle - Début de la construction de l’église actuelle.

Vers 1370 Achèvement du gros œuvre de la nef gothique actuelle.

1398 - La donation du baptistère laisse conclure à l’achèvement du lieu de culte.

1467/68 - Achèvement de la massive tour ouest en style gothique tardif.

1539 - L’électeur Joachim Il se convertit au protestantisme.

1744 - Quatre ans après un incendie qui ravage la ville, le clocher de l’église, brûlé lui aussi, sera surmonté d’une flèche en style baroque.

1806 Les troupes de Napoléon installent un magasin dans l’église Saint Nicolas.

1839 - Restauration néogothique de l’église par Karl Friedrich Schinkel.

1944 - Au cours d’un grand bombardement, le 6 octobre, la tour est victime des flammes.

1979/96 - Restauration complète de l’intérieur et de l'extérieur de l’église. Rétablissement de l'aspect baroque de la tour. Haute désormais de 77m.

End of the 12th Century - The first German merchants’ settlement is built in close proximity to today’s church. This settlement develops quickly into a market town.

1232 - Spandau granted town charter.

1240 - First mention of St Nicholas as ecclesia forensis (Market Church). This forerunner of today’s church was possibly built of stones and wood.

First half of the 14th Century - Construction of today’s church begins.

ca. 1370 - Completion of shell of today’s Gothic hall.

1398 - Endowment of the baptismal font indicates that the room used for worship was finished.

1467/68 - Completion of the massive late Gothic west tower.

1744 - Four years after a devastating town fire, the burned-down church tower receives a new baroque spire.

1806 - Napoleonic troops use St Nicholas Church as an ammunition magazine.

1839 - Neogothic restoration of the church by Karl Friedrich Schinkel.

1944 - During a heavy bombing raid on October 6th, the tower burns out.

1979/96 - Complete interior and exterior restoration of the church. Restoration of the baroque tower view, tower elevation: 77 m.


L'intérieur de l’église Saint Nicolas

Le baptistère en bronze ① est l’œuvre d’art la plus ancienne de l’église. Il porte la date du 8 septembre 1398. Sur une base en forme d’anneau se tiennent les quatre évangélistes qui supportent le bassin. Celuici est si grand qu'on pouvait y plonger les baptisés entièrement. En 1701 Frédéric ler, roi de Prusse, abolit cet usage. Le couvercle actuel, incrusté d’anges en bronze, date de l’époque de Schinkel (1839).
   
Le chef d'œuvre par excellence de l’intérieur est l'autel ② offert en 1582 par le comte Rochus de Lynar. Haut de plus de 8 mètres il s’élève dans l’axe central de l’église. Les bas reliefs de cet autel en pierre sont en stuc et peints par Hieronymus Rosenbaum. Dans l’axe central de l’autel renaissance le Christ est représenté par trois fois: pendant la cène, comme juge du monde et sur la croix. Les pans latéraux de l’autel représentent la famille du donateur, les Lynar. A gauche le comte Rochus avec ses fils, à droite la comtesse Anna entourée de ses filles.
   
La chaire en bois ③ est un chef d’œuvre du baroque prussien. Elle a été sculptée en 1770. Des pattes d'ours en forment le pied, trois aigles prussiens le parapet. A l’origine la chaire se trouvait dans la chapelle du château de ville de Potsdam.
   
Une représentation de la crucifixion ④ datant des années 1500 se trouve dans une niche au dessus de la grille décorée de blasons qui mène à une chapelle. Sous le sol de celle-ci se trouve le caveau de la famille Ribbeck ⑤.
   
En suivant le déambulatoire on découvre un grand nombre de vielles pierres tombales, d’épitaphes (inscriptions à la mémoire des défunts), et de blasons qui rappellent tous des personnages importants de la ville et du fort de Spandau. Au mur extérieur du chœur se trouve encore une niche pour les sacrements ⑥ datant de l’époque pré-réformée.
   
Juste en face de cette niche vous pouvez jeter un coup d'œil dans le caveau familial ouvert des Lynar ⑦ Rochus Guerini, comte de Lynar est né en Toscane, en 1525. En 1542 il se réfugie en France à cause d’une vendetta et y embrasse le Calvinisme en 1560. En 1578 l'électeur Johann Georg le fait venir dans la Marche de Brandebourg et lui confie la direction des travaux de la citadelle de Spandau. En 1596 Lynar meurt à Spandau. On l’ensevelit, ainsi que sa famille, sous l’autel qu’il avait offert à l’église.
   

Dans les nefs latérales et sous l’estrade de l’orgue des tableaux représentent quelques pasteurs de Saint Nicolas. L'ancienne chapelle Sud ⑧ tient actuellement lieu de sacristie.

   
Les grandes orgues ⑨ furent solennellement mises en service en 1996. Elles sont de la facture des ateliers Eule à Bautzen en Saxe. Elles comptent 51 registres avec en tout 3628 tuyaux sur 4 claviers, dont un pédalier. Saint Nicolas fait partie des paroisses les plus importantes dans le domaine de la musique sacrée à Berlin et offre des concerts de grande qualité.
   

Le 1er novembre 1539 l'électeur Joachim II fit pour la première fois distribuer la sainte cène selon le rite luthérien, sous les deux espèces (le pain et le vin) dans l’église Saint Nicolas. C'est ainsi que la Réforme fut introduite dans la Marche de Brandebourg. Un tableau ⑩ de 1913 et un monument devant l’église rappellent cet événement important de l’histoire de l'église.

 

Nous vous remercions de votre visite - Wir danken Ihnen für Ihren Besuch

Si vous avez des questions n'hésitez pas à vous adresser aux responsables.